Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale



Accueil > Actualités

L’invention de l’Occident de Pierre-Henry Salfaty

Mercredi 12 juin Arte diffuse à partir de 22h25, le documentaire de Pierre-Henry Salfaty en deux parties :

L’invention de l’occident

1e Partie : Jérusalem – Athènes
2e partie : La Bible d’Alexandrie

Plusieurs chercheurs du Centre Paul-Albert Février sont interrogés : Katell Berthelot, Gilles Dorival et Didier Pralon

- En savoir plus sur le site d’Arte

1e partie : Jérusalem – Athènes

"Deux récits monumentaux, la Tora et l’Iliade et l’Odyssée, au-delà de leurs singularités, expriment en fait la même chose : la prééminence de la liberté parmi toutes les valeurs humaines. Le film montre que cet idéal commun s’est élaboré plus tôt qu’on ne le pense, bien en amont de la fondation d’Alexandrie, haut-lieu de la fusion judéo-grecque ou même de l’apogée d’Athènes : au moment où la légende fait de la sortie des juifs d’Égypte un événement contemporain du voyage des Grecs vers la ville de Troie. La sortie d’Égypte débouche sur la libération d’un peuple, et par là même de tous les peuples. De son côté l’Iliade accouche de l’Odyssée, qui accouche d’Ulysse, prototype du héros grec en homme libre." (Crédit texte : Arte)

2e partie : La Bible d’Alexandrie

"C’est à Alexandrie que le dialogue judéo-grec prend sa dimension la plus impressionnante. Trois siècles avant l’invention du christianisme, les juifs d’Alexandrie "inventent" la Bible : ils traduisent la Tora en
grec ! Cet événement de taille a lieu dans l’indifférence générale, alors que toute notre civilisation, pour le meilleur et pour le pire, y trouve sa source. Cette nouvelle hybridation conduit à une doctrine
Nouvelle : le christianisme. Au même moment, Euclide met au point ses Éléments, second best-seller de l’humanité jusqu’à nos jours. À Alexandrie, une grande part de la sagesse juive se convertit à la science grecque. Cette fusion judéo-grecque conduit à une vision de la raison scientifique qui va à l’encontre du paganisme et la religiosité monothéiste qui gagne les consciences. En même temps, Alexandrie engendre la mondialisation du marché. Curieusement, les derniers avatars de cette double mixité judéo-grecque, née à Alexandrie, se nomment aujourd’hui, laïcité et économie de marché." (Crédit texte : Arte)