Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale



Accueil > Parutions

Lire les dialogues, mais lesquels et dans quel ordre ?

Définitions du corpus et interprétations de Platon

Academia verlag, Sankt Augustin, septembre 2013


En novembre 2010 s’est tenu à Aix-en-Provence un colloque international sur Platon.

L’objet du colloque n’était pas l’histoire du platonisme ni celle du corpus platonicien, mais ce qui les unit : les configurations du corpus dans une herméneutique donnée, ancienne ou moderne. Quelques questions centrales structurent cette approche : la désignation des œuvres authentiques et la gradation des exclusions ; les différents classements des œuvres, dont la chronologie n’est qu’une figure ; la définition d’un ordre de lecture, qui ne coïncide pas forcément avec l’ordre d’écriture supposé.

Ces questions ont reçu et continuent de recevoir des réponses variées - autant de choix qui reflètent ou dictent une interprétation. Se dessine ainsi une image du platonisme comme recomposition, par l’exégète, du corpus dont il a hérité.



Les auteurs / Direction d’ouvrage



Anne Balansard est professeur de langue et littérature grecques à l’Université d’Aix-Marseille - CNRS (Aix-en-Provence, France), elle est rattachée au Centre Paul-Albert Février (TDMAM).
Elle a publié deux ouvrages portant sur la réception platonicienne des
Présocratiques, en particulier des Sophistes : "Technè dans les Dialogues de Platon, L’empreinte de la sophistique", Sankt Augustin, Academia Verlag, 2001 et "Enquête sur la doxographie platonicienne dans la première partie du Théétète", Sankt Augustin, Academia Verlag, 2012. La question du dialogisme est centrale dans son interprétation de Platon.







Isabelle Koch est maître de conférences en philosophie ancienne à l’Université d’Aix-Marseille (Aix-en-Provence, France), elle est rattachée à l’Institut d’histoire de la philosophie. Isabelle Koch est Maître de conférences en philosophie ancienne à l’Université d’Aix-Marseille (Aix-en-Provence, France). Ses recherches portent sur l’Antiquité tardive (Plotin, Augustin) et sur les débats antiques relatifs au déterminisme stoïcien, notamment chez Cicéron et Alexandre d’Aphrodise. Elle a publié récemment un chapitre consacré au De Fato de Cicéron dans "Études sur la théorie stoïcienne de l’action", sous la dir. de M.-O. Goulet-Cazé, Paris, Vrin, 2011, et une traduction commentée de "La Cité de Dieu. Livre XIV", Nantes, Cécile Defaut, 2012.



Et les contributions de

- Luc Brisson CNRS (Paris)
- Monique Dixsaut Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
- Gilles Dorival Université d’Aix-Marseille-CNRS & Institut Universitaire de France
- Charles Genequand Université de Genève (CH)
- Stephen Gersh Université Notre-Dame (États-Unis)
- Julia A. Lamm Université de Georgetown (États-Unis)
- Carlos Lévy Université Paris-Sorbonne
- Michel Narcy CNRS (Paris)
- Didier Pralon Université d’Aix-Marseille-CNRS
- Christopher Rowe Université de Durham (Royaume-Uni)
- Harold Tarrant Royaume Uni et Université de Newcastle (Australie)
- Stéphane Toussaint CNRS (Paris)
- Franco Trabattoni Université d’État de Milan (Italie).

- Voir la présentation sur le site d’Academia Verlag