Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale



Accueil > Actualités

Contrat de recherche ERC (European Research Council) : Judaism and Rome


Re-thinking Judaism’s Encounter with the Roman Empire : Rome’s Political and Religious Challenge to Israel and its Impact on Judaism (2nd Century BCE – 7th Century CE)

Katell Berthelot, historienne des religions, a obtenu un financement du Conseil européen de la recherche (ERC) 2013, pour son projet de
recherche sur les relations entre judaïsme et Rome durant l’Antiquité
(IIe s. av. n. è. / VIIe s. de n. è.). Ce financement (1,4 millions d’euros) lui permettra de constituer une équipe internationale solide autour de ses travaux et de recruter plusieurs jeunes chercheurs, durant 5 ans.

Katell Berthelot concourait dans la catégorie "Consolidator Grants" qui
"récompense des chercheurs de haut rang en milieu de carrière". Chargée de recherche CNRS depuis 2002, elle s’est spécialisée dans l’étude du judaïsme à l’époque hellénistique et romaine. Elle est rattachée au Centre Paul-Albert Février-TDMAM (CNRS - Aix-Marseille Université).

En savoir plus sur le projet

Katell Berthelot souhaite, à travers cette recherche, répondre à une question essentielle, encore peu étudiée dans les travaux qui portent sur la relation entre Rome et les Juifs dans l’Antiquité :

par-delà les décisions politiques romaines concernant les Juifs, ou l’adoption par ceux-ci de certains aspects de la culture romaine comme les bains, comment l’impérialisme romain a-t-il influencé la manière dont le judaïsme rabbinique et non-rabbinique s’est défini à partir du Ier siècle de notre ère ?

Partant du constat qu’il existe, dans une perspective juive, une sorte de rivalité mimétique entre Israël et Rome, deux peuples se percevant comme élus et appelés à occuper le devant de la scène dans l’histoire de l’humanité, elle souhaite comprendre comment le judaïsme a été façonné par la rencontre des Juifs avec l’impérialisme romain, en particulier sur des questions sensibles telles que :

l’intégration des non-Juifs dans la société juive, la conception de la loi juive comme loi nationale et/ou universelle, et le rôle d’Israël dans l’établissement d’un ordre politique juste et universel.

Pour mieux cerner la spécificité de la réponse juive à l’impérialisme romain, l’équipe de recherche la comparera à celles d’autres groupes dominés par Rome, en particulier les Grecs et les chrétiens. Enfin, l’équipe tentera d’évaluer l’impact de la christianisation de l’empire sur les évolutions du judaïsme rabbinique et non-rabbinique, évolutions déjà amorcées par la rencontre avec l’empire romain "païen".

- CV en ligne et publications
- Katell Berthelot : katell.b@free.fr