Centre Paul-Albert Février

CNRS
Université d'Aix-Marseille
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme


Rechercher


Centre Paul-Albert Février
MMSH
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0) 442 52 49 63

Accueil > Parutions

Entre mots et marbre - Les métamorphoses d’Auguste

Entre mots et marbre - Les métamorphoses d’Auguste

Textes édités par Sabine Luciani, avec la collaboration de Patricia Zuntow
Éditions Ausonius, coll. ScriptaAntiqua,
Bordeaux, 2016 - 288 p. 25 €

Le succès remporté par l’exposition “Moi, Auguste, empereur de Rome…” (Grand Palais 2014), témoigne de la fascination exercée, aujourd’hui encore, par Octave-Auguste, qui fut le fondateur du principat tout en se présentant comme le défenseur des libertés et le restaurateur de la res publica.

Or, parallèlement à l’iconographie officielle, la littérature offre un précieux témoignage sur les ambiguïtés politiques, juridiques, morales, sociales et culturelles qui caractérisent l’action du prince et la mise en place du nouveau régime.

Cependant, pour être des témoins lucides de leur temps, Virgile, Horace, Ovide, Tite-Live et les autres n’en furent pas moins des acteurs influents, qui contribuèrent non seulement au renouvellement des formes artistiques, mais à l’élaboration d’un nouvel imaginaire politique.

Les contributions rassemblées dans le présent volume, qui est issu du colloque “Auguste en mots”, organisé dans le sillage de l’exposition parisienne, examinent la relation – tantôt harmonieuse, tantôt conflictuelle, mais toujours ambigüe – entre sphère politique et sphère littéraire autour de l’image d’Auguste.

AUTEURS

- Emmanuèle Caire est professeur de langue et littérature grecques à l’Université d’Aix-Marseille et directrice du laboratoire “Textes et documents de la méditerranée antique et médiévale” (AMU, CNRS, UMR 7297).
Auteur de Auguste ‘‘grand prêtre initié et roi’’. La légende augustéenne chez Jean Malalas .

- Hélène Casanova Robin est professeur de langue et littérature latines et néo-latines (poésie latine antique, sa réception et ses enjeux dans la littérature latine des Humanistes) à l’Université de Paris-Sorbonne. Elle est directrice de l’unité de recherche “Rome et ses renaissances” (E.A. 4081).
Auteur de Chanter l’origine de Rome dans les Métamorphoses d’Ovide.

- Isabelle Cogitore est professeur de langue et littérature latines à l’Université Grenoble-Alpes. Elle dirige, au sein de l’UE Litt&Arts, la composante TRANSLATIO “Transmission, traduction et transfert des textes antiques et médiévaux” et est directrice-adjointe de la MSH-Alpes.
Auteur de Du Vengeur de César au Prince de la Paix, une longue métamorphose .

- Bénédicte Delignon est maître de conférences HDR de langue et littérature latines à l’École normale supérieure (ENS) de Lyon, et membre du laboratoire de recherche “Histoire et Sources des Mondes Antiques” (HiSoMA, UMR 5189).
Auteur de Le Prince et les bonnes mœurs : la restauration du mos maiorum dans les Odes érotiques d’Horace.

- Olivier Devillers est professeur de langue et littérature latines à l’Université Bordeaux Montaigne, membre du laboratoire Ausonius (Institut de recherche sur l’Antiquité et le Moyen Âge, UMR 5607) et directeur d’Ausonius Éditions.
Auteur de Octave comme modèle politique universel. Remarques sur le thème de la famille et des amis chez Nicolas de Damas .

- Marie-Laure Freyburger-Galland est professeur émérite de grec à l’Université de Haute Alsace et membre du laboratoire “Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée – Europe” (UMR 7044).
Auteur de Octavien-Auguste chez Dion Cassius : entre propagande et objectivité.

- Cécile Giroire est conservatrice du patrimoine au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre et commissaire, avec Daniel Roger, de l’exposition “Moi, Auguste, empereur de Rome…”
Auteur avec Daniel Roger de Auguste à Paris.

- Marie Ledentu est professeur de langue et littérature latines classiques et doyen de la Faculté des Lettres et Civilisations de l’Université Jean Moulin – Lyon 3. Elle est membre du laboratoire de recherche “Histoire et Sources des Mondes Antiques” (HiSoMA, UMR 5189).
Auteur de Auguste et ses Res Gestae mis en mots par Properce : un regard élégiaque sur le principat.

- Philippe Le Doze est maître de conférences en histoire ancienne à l’Université de Reims Champagne Ardenne. Il est spécialiste d’histoire romaine et membre du Centre d’études et de recherche en histoire culturelle (CERHiC-EA 2616).
Auteur de Vox Apollinis / Vox Augusti : liberté d’inspiration des poètes et principat augustéen.

- Carlos Lévy est correspondant de l’Institut, professeur émérite de langue et littérature latines à l’Université de Paris-Sorbonne. Spécialiste de philosophie hellénistique et romaine, il a fondé le Centre d’études sur la philosophie hellénistique et romaine et l’unité de recherche “Rome et ses renaissances” (E.A. 4081).
Auteur de la préface.

- Sabine Luciani est professeur de langue et littérature latines à l’Université d’Aix-Marseille, et membre du laboratoire “Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale” (AMU, CNRS, UMR 7297). Elle est directrice de l’école doctorale “Espaces, Cultures, Sociétés” (AMU).
Auteur de : Introduction. Auguste en Mots. Le princeps au miroir de la littérature.

- Paul Marius Martin est professeur émérite de langue et littérature latines à l’Université de Montpellier III et président d’honneur de la revue Vita Latina, qu’il a longtemps dirigée. Son laboratoire de rattachement est CRISES (E.A. 4424).
Auteur de L’écriture de l’histoire sous Auguste : une liberté surveillée .

- Bernard Mineo est professeur de langue et littérature latines à l’Université de Nantes. Spécialiste d’historiographie latine, il travaille sur l’élaboration des récits historiques et sur leur orientation idéologique, en particulier chez Tite-Live.
Auteur de Tite-Live et Auguste.

- Damien Patrick Nelis est professeur de langue et littérature latines à l’Université de Genève. Il est spécialiste de poésie latine et auteur de Vergil’s Aeneid and the Argonautica of Apollonius Rhodius (Leeds, 2001).
Auteur de Qu’y a-t-il dans un nom ? Technique poétique et histoire contemporaine dans les Géorgiques de Virgile.

- Daniel Roger est conservateur en chef au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre et commissaire, avec Cécile Giroire, de l’exposition “Moi, Auguste, empereur de Rome…”.
Auteur avec Cécile Giroire de Auguste à Paris .

- Francesca Rohr Vio est professeur en histoire romaine, spécialiste d’histoire politique et d’historiographie à l’Università Ca’Foscari (Venise).
Auteur de Le nozze di Augusto tra azione politica et strategie propagandistich.

- John Scheid est professeur au Collège de France, chaire Religion, institutions et société de la Rome antique. Éditeur des Res Gestae Diui Augusti. Hauts Faits du Divin Auguste, (Paris, 2007).
Auteur de Les ‘‘Hauts faits du Divin Auguste’’. Texte littéraire ou bilan politique ?

- Giuseppe Zecchini est professeur d’histoire romaine à l’Università Cattolica del Sacro Cuore (Milan) et membre de l’Istituto Italiano per la Storia Antica.
Auteur de Auguste selon Suétone.