Centre Paul-Albert Février

CNRS
Université d'Aix-Marseille
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme


Rechercher


Centre Paul-Albert Février
MMSH
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0) 442 52 49 63

Accueil > Contrats de recherche (ANR, ERC, LabexMed) > Agence nationale de la recherche (ANR) Manuscripta Bibliae Hebraicae

Les manuscrits de la Bible hébraïque en Europe occidentale

Angleterre, France, Allemagne, Italie, au XIIe et XIIIe siècles : une approche matérielle, culturelle et sociale - 2016 - 2020


Élodie Attia-Kay a été lauréate en décembre 2015 du programme ANR “Accueil chercheur de haut niveau” (ACHN - 2016), pour son projet : “Manuscripta Bibliae Hebraicae - Les manuscrits de la Bible hébraïque en Europe occidentale aux XIIe et XIIIe siècles : une approche matérielle, culturelle et sociale”.

Ce projet a démarré en septembre 2016 au Centre Paul-Albert Février et s’achèvera en 2020.

- Consultez le CV d’Élodie Attia
- Consultez le communiqué de son arrivée au Centre Paul-Albert Février

Ce projet porte sur la place de la Bible hébraïque en Europe Chrétienne Occidentale médiévale et sur l’histoire de la transmission matérielle du texte biblique hébraïque en Angleterre, France, Allemagne, et en Italie du Nord.

Ce sont les formes des “objets-Bibles”, les contenus et les usages socio-culturels de ces artefacts (rouleaux ou codices) qui sont au cœur du projet. Le projet envisage l’étude des formes matérielles des objets-livres (leur structure, leurs caractéristiques paléographiques et codicologiques, disposition du texte), de leurs contenus philologiques (texte, vocalisation, accentuation, massore), des usages pratiques qui leurs étaient assignés et des discours sur l’usage des Bibles hébraïques médiévales produites en Europe Occidentale aux XIIe et XIIIe siècles. Souvent négligés par rapport aux sources antiques telles que les Manuscrits de la Mer Morte, les manuscrits bibliques médiévaux tardifs ne sont pas uniquement des contenants de texte, mais sont aussi les émanations d’une culture contextualisable, des artefacts ayant leur propre histoire et revêtant des fonctions socio-culturelles spécifiques. La Bible actuelle que nous connaissons (la Bible Massorétique, c’est-à-dire accentuée, vocalisée et annotée) est une invention du Haut Moyen Âge, mais la transmission de ce texte biblique d’Orient vers l’Europe occidentale reste encore dans l’ombre.

Le projet prévu entre 2016 et 2020 se conçoit comme une première étape cruciale et fondamentale de la mise en place de cette vaste étude en passant par l’analyse approfondie et concrète d’un corpus bien délimité de sources (des manuscrits ashkénazes produits entre 1000 et 1300, des sources non-datées et des fragments). Ce projet permettra de tester une nouvelle méthodologie, le regroupement des données, la création d’une base de données spécifique dédiée aux manuscrits bibliques médiévaux allant de pair avec un portail web Manuscripta Hebraicae Bibliae qui regroupera les sources numériques, les outils et des informations bibliographiques de qualité. La “textualisation” et la mise par écrit de la Bible hébraïque au Moyen Âge sont des phénomènes culturels majeurs mais paradoxalement encore mal connu, qui auront, par ce projet un traitement scientifique systématique de haut-niveau.

- Carnet de recherche sur Hypothèses : http://mbh.hypotheses.org/

- Voir aussi : le colloque "The EAJS Laboratory workshop : research approaches in Hebrew Bible Manuscrits Studies" qui s’est déroulé en juin 2016, à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix-en-Provence).
Événement scientifique (conférences et workshop) qui a traité de la transmission matérielle de la Bible hébraïque de l’Antiquité au Moyen Âge.

*************************************************************

ANR ACHN Project Manuscripta Bibliae Hebraicae (ACHN MBH) Hebrew Bible Manuscripts in Western Europe (England, France, Germany, Italy) in the 12th and 13th centuries : A Material, Cultural and Social Approach

This project examines the place of the Hebrew Bible in Christian Western Europe during the Middle Ages and the history of the material transmission of the Hebrew Biblical text in England, France, Germany and northern Italy.

The different forms that ‘Bible objects’ took, together with the contents and socio-cultural uses of these artefacts (scrolls and codices), are at the heart of the project. The focus of this investigation of medieval Hebrew Bibles produced in 12th and 13th century Western Europe is on the material forms of these book objects (their structure, their palaeographical and codicological characteristics, the layout of the text), their philological content (text, vocalisation, accentuation, Masorah), their practical uses and the discourses on these uses. Often overlooked in favour of sources dating back to the Ancient world, such as the Dead Sea Scrolls, late medieval Biblical manuscripts are not simply textual receptacles but also the products of a culture that can be placed in context. They are also artefacts with a specific history and specific cultural and social functions. Although the Bible as we know it today ― the Masoretic (i.e. accented, vocalised and annotated) Bible ― was invented in the early Middle Ages, we still do not know how this Biblical text was transmitted from the East to Western Europe. Planned for 2016-2020, this project would be a crucial stepping stone in the study of this vast area. In-depth and concrete analyses of a set corpus of sources (Ashkenazic manuscripts produced between 1000 and 1300, undated sources and fragments) will allow the applicant to put her methodology and data grouping to the test, while also enabling her to create a database specifically devoted to medieval Biblical manuscripts alongside a Manuscripta Hebraicae Bibliae web-portal, which will bring together digital sources, research tools and bibliographical information on this major but paradoxally little known medieval phenomenon.