Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale



Accueil > Parutions

Marie appelée la Magdaléenne

Entre traditions et histoire

Ier-VIIIe siècle
Coll. Héritages méditerranéens, PUP, 2017.

La tradition qui voit en Marie-Madeleine une libertine ou une prostituée repentie est tardive. Elle voit le jour à Rome, à la fin du VIe siècle et est aujourd’hui contestée par la plupart des spécialistes. Les chrétiens d’Orient, eux, identifiaient la Magdaléenne à la mère de Jésus. Longtemps considérée, à tort, comme marginale, cette tradition autrefois orthodoxe a connu une diffusion extraordinaire dans les premiers siècles de l’Église avant de sombrer dans l’oubli.

Thierry Murcia exhume et passe en revue les nombreux documents jusqu’ici ignorés ou écartés qui témoignent de sa vigueur passée. Il établit que cette antique tradition plonge ses racines dans les évangiles mêmes où les deux figures, toutes deux nommées Marie, n’apparaissent jamais simultanément. À une exception près, semble-t-il : au Calvaire, en Jean 19, 25. Mais un examen attentif de la péricope montre que l’évangéliste ne parle ici, en définitive – lui aussi – que d’un seul et même personnage...
(Texte : quatrième de couverture PUP)

L’auteur

Thierry Murcia est historien, spécialisé dans l’étude du judaïsme antique et rabbinique et du christianisme des origines. Professeur de lettres et d’histoire dans le secondaire depuis 1993, il est également, depuis 2012, membre associé du Centre Paul-Albert Février. Il est l’auteur d’une thèse sur Jésus dans la littérature talmudique (publiée en 2014 chez Brepols). Il a dernièrement collaboré au volume consacré aux Premiers écrits chrétiens publié dans la Bibliothèque de la Pléiade (2016).