Centre Paul-Albert Février

CNRS
Université d'Aix-Marseille
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme


Rechercher


Centre Paul-Albert Février
MMSH
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0) 442 52 49 63

Accueil > Actualités

Soutenance de thèse de T. Polychronis : Hellanicos de Lesbos : histoire des Origines, origines de l’Histoire

Soutenance de thèse de Théo Polychronis

- Samedi 10 mars, à 14h, salle Duby, à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, 5 Rue du Château de l’Horloge, 13094 Aix-en-Provence

Hellanicos de Lesbos : histoire des Origines, origines de l’Histoire

préparée sous la direction d’Emmanuèle Caire, devant un jury composé de :

- Emmanuèle Caire, Université d’Aix-Marseille
- Laurent Gourmelen, Université d’Angers
- Dominique Lenfant, Université de Strasbourg
- Sylvie Pittia, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
- Melina Tamiolaki, Université de Crète
- Frédéric Trajber, Université d’Aix-Marseille

Présentation de la thèse :

Cette thèse a comme objet d’étudier la nature de l’œuvre perdue d’Hellanicos de Lesbos et de cerner le rôle que ce dernier a joué dans le développement de l’historiographie grecque classique. Le premier chapitre constitue un examen des données (état du corpus, problèmes liés aux corpus fragmentaires, problème posé par les titres sous lesquels l’œuvre est transmise) et propose des pistes d’interprétation. Le deuxième chapitre s’intéresse à un thème récurrent dans l’œuvre d’Hellanicos, celui du "πρῶτος εὑρετής", et étudie cette notion dans les fragments. Le troisième chapitre enfin, étudie le rapport intertextuel problématique entre Hellanicos et l’historien athénien Thucydide. Ce travail comporte le texte grec des fragments accompagné d’une traduction française, qui sont donnés dans un deuxième volume.

The object of this dissertation is the re-evaluation of Hellanicos of Lesbos’ fragments so as to determine the nature of his lost work and understand what role he played in the development of Ancient Greek historiography. The first chapter re-examines the available data (Hellanicos’ dates, the corpus itself, problems related to fragmentary texts as well as the problem of the titles under which the works are transmitted) while proposing possible interpretations. The second chapter focuses on one particular aspect of Hellanicos’ work, that of the "πρῶτος εὑρετής". Finally, the third chapter deals with the problematic intertextual relationship between Hellanicos and the Athenian historian Thucydides. The Ancient Greek text as well as the translation in French are given in a separate volume.