Centre Paul-Albert Février

CNRS
Université d'Aix-Marseille
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme


Rechercher


Centre Paul-Albert Février
MMSH
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0) 442 52 49 63

Accueil > Parutions

Architectures et espace fictifs dans l’Antiquité

Textes – images


Gaëlle Herbert de la Porbarré-Viard, Renaud Robert (éd.)
Collection Scripta antiqua (114)
Ausonius
Bordeaux, 2018 - 226 p. 25 €

L’ouvrage comprend trois parties. La première partie est consacrée aux représentations d’architecture en peinture (vases peints d’Italie méridionale, décor mural pompéien). Les auteurs soulignent la richesse et la complexité des effets de trompe-l’oeil recherchés par les peintres. En effet, ils multiplient les jeux d’illusion non seulement avec les architectures réelles qui leur servent de référent mais aussi avec l’architecture dans laquelle s’inscrivent les décors peints et surtout stuqués. La deuxième partie porte sur les descriptions littéraires (ekphrasis) : en décrivant des architectures plus ou moins inspirées de monuments existants ou de monuments fictifs présents dans les modèles littéraires, les poètes projettent sur ces édifices une grille de lecture qui témoigne du regard porté par les contemporains sur leur environnement architectural. Enfin, la dernière partie s’interroge sur le mouvement de retour de la fiction sur la réalité : dans les jardins ou les sanctuaires l’espace réel est informé par la fiction architecturale ; les constructions éphémères ou les graffiti pompéiens eux-mêmes témoignent de la prégnance de l’imaginaire architectural sur la perception de l’espace réel. (Crédit texte : Ausonius).