Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale



Accueil > archives (provisoire) > Construction & transmission des savoirs

Les sciences sacerdotales égyptiennes, herméneutique manéthonienne, historiograhie égyptienne et copte

Dans le cadre de ce programme d’équipe, S.H. Aufrère examine plusieurs questions relatives au transfert des sciences égyptiennes pratiquées dans le cadre des temples d’Égypte. Son objectif est de cerner l’originalité de leur apport dans la science alexandrine et dans sa diffusion méditerranéenne.

L’Ophiologie égyptienne

S.H Aufrère a choisi, en revenant sur le papyrus ophiologique de Brooklyn nos 47.218.48 et 85, d’effectuer un travail critique sur l’ophiologie égyptienne, qui anticipe sur le contenu des Thériaca (Nicandre, poète poète et médecin grec, du IIe siècle av. J.‑C., Philoumenos d’Alexandrie). Dans ce but, il prépare un ouvrage intitulé "Les serpents de l’Égypte ancienne : descriptions ophiologiques et symptomatologie des morsures d’après le papyrus Brooklyn nos 47.218.48 et 85".

Cet ouvrage sera précédé par deux autres travaux sur l’ophiologie égyptienne, à paraître, le premier dans le cadre du volume faisant suite à la "Journée Ophiaka" (ENS, Museum d’Histoire naturelle de Paris) sous la direction de Sébastien Barbara et de Jean Trinquier, l’autre, dans les Mélanges (reccueil de textes) consacrés à Jean-Claude Grenier.

*************************

Manéthon de Sebennytos

S.H. Aufrère établit également depuis plusieurs années, une nouvelle édition (texte et commentaire) des fragments de Manéthon de Sebennytos (IIIe siècle av. J.-C.), prête et auteur égyptien, à qui l’on attribue une histoire de l’Egypte (Ægyptiaca).
Cette oeuvre est connue par l’épitomé conservée dans les œuvres de Jules l’Africain et d’Eusèbe de Cesare, ainsi que dans le Contre Apion de Flavius Josèphe.

Cette édition intégrera une nouvelle traduction des fragments manéthoniens de la version arménienne, achevée par Bati Chetanian, de la Chronique d’Eusèbe conservée à la Bibliothèque des Mékhitariste de San Lazzaro à Venise.

Un premier livre est en cours de préparation : "Le problème Manéthôn de Sebennytos. Questions sur l’œuvre et son intertexte". Son objectif est de revoir la problématique de la tradition manéthonienne afin de pouvoir mieux situer l’origine du texte et le milieu qui l’a composé et exploité.

*************************

Les faits égyptiens chez Hérodote, Diodore et Strabon

Sydney H. Aufrère a également prévu, au cours de l’année 2012, la rédaction d’un commentaire destiné au grand public des faits égyptiens consignés au livre II d’Hérodote, au Livre I de Diodore et au Livre XVII de Strabon, en collaboration avec des enseignants-chercheurs (P. Charvet, ONISEP ; J.-M. Kowalsky, École navale ; A. Zucker, CEPAM, Université de Nice).

*************************

Projets d’édition et de traduction sur Athanase Kircher et sur l’oeuvre anonyme "Mystère des Lettres grecques"

Plusieurs autres projets d’édition devraient voir le jour au cours de 2012 à 2017 : l’un portant sur le scientifique du XVIIe siècle, Athanase Kircher, la langue copte et le déchiffrement de l’égyptien au XVIIe siècle. Cet ouvrage se propose de reprendre la problématique du déchiffrement de l’égyptien à partir de la redécouverte du copte.

Un autre est consacré à la traduction de la version copte du Mystère des Lettres grecques (S. Aufrère, N. Bosson), à paraître dans le cadre des Sources chrétiennes (L’Institut des Sources chrétiennes appartient à l’équipe CNRS HiSoMA).