Centre Paul-Albert Février

CNRS
Université d'Aix-Marseille
Maison méditerranéenne des sciences de l'homme


Rechercher


Centre Paul-Albert Février
MMSH
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0) 442 52 49 63

Accueil > Réseaux et partenariats de recherche

Réseaux et partenariats de recherche

TOUR D’HORIZON DES PARTENARIATS EN COURS...

Le renforcement des partenariats locaux, nationaux et internationaux a fait l’objet d’une attention particulière ces dernières années. Le CPAF a maintenu et développé des partenariats avec des instituts ou laboratoires qui font partie de l’université d’Aix-Marseille.

Voici quelques exemples de partenariats et projets de recherche communs en cours :

===) Le Centre Paul-Albert Février entretient des relations de travail étroites et constantes avec l’Institut interuniversitaire d’études et de culture juives (IECJ). Plusieurs chercheurs du CPAF occupent également des fonctions et missions d’enseignement au sein de cette institution : Édouard Robberechts spécialiste de philosophie juive au CPAF est l’actuel directeur de l’IECJ, il a succédé à Jean-Marc Chouraqui, historien du judaïsme.
Pierluigi Lanfranchi, arrivé au CPAF en septembre 2011, spécialiste du judaïsme hellénistique, fait également partie de l’équipe de l’IECJ.

****************

===) Ancré au sein de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH), le Centre collabore activement avec d’autres laboratoires de ce campus de recherche, notamment sur les projets suivants :

- "Lieux de culte", une enquête transversale des religions de la Méditerranée, antiques et modernes, menée au CPAF par Daniel Stoekl Ben Ezra. Dans ce cadre, le Centre collabore avec plusieurs unités de recherche qui travaillent sur les mondes antiques ou le monde contemporain : l’Institut de recherche sur l’architecture antique, le Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en méditerranée, le Centre Camille Jullian (CCJ), l’Institut de recherche et d’étude sur le monde arabe et mulsuman (IREMAM), l’Institut d’Ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (Idemec).

- "Pratique littéraire des architectures fictives", un nouveau programme, mené par Gaëlle Viard, qui se propose d’examiner la pratique littéraire des architectures fictives de l’Antiquité à la Renaissance. Le CPAF s’associe au Centre Camille Jullian et à l’Institut de recherche sur l’architecture antique (IRAA), pour mener à bien ces travaux.

- "Approches comparatistes des figures du pouvoir", un thème de recherche transversal du Centre Paul-Albert Février (Sylvain Brocquet) et du Centre d’études des mondes africains (CEMAF). Philologues, historiens et anthropologues s’associent pour s’interroger sur le schéma du pouvoir au sein de diverses cultures et époques (par exemple, dans la société africaine post-colonniale et dans la Grèce antique).

- "Historiens grecs de Rome" : le groupe pluridisciplinaire composé de philologues, d’historiens et d’archéologues, travaille sur les livres fragmentaires de Denys d’Halicarnasse. Coordonné par Emmanuèle Caire, cette thématique rassemble des chercheurs de l’IRAA) et des chercheurs du laboratoire -hors MMSH- Anthropologie et histoire des mondes Antique (ANHIMA).

- "États, droits, appartenances" : le projet est coordonnée par le CPAF, l’unité Droit public comparé et l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (Idemec). Il fait partie du programme transversal :
LabexMed "Les sciences humaines et sociales au cœur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée", mis en place par la MMSH.

****************

Les collaborations du CPAF avec d’autres équipes de recherche s’étendent bien sûr, au delà des murs de la MMSH. Voici quelques autres exemples de partenariats de recherche :

Dans le cadre de recherches conduites au CPAF sur l’Inde ancienne par Sylvain Brocquet, plusieurs collaborations sont en cours avec des unités de recherche CNRS  :

L’École française d’Extrême-Orient (EFEO) à Paris, le laboratoire Mondes indien et iranien à Ivry-sur-Seine, la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, à Lyon. Sylvain Brocquet est également en relation étroite avec l’Institut français de Pondichéry (IFP), en Inde, avec lequel il travaille sur la vérification de lectures d’inscriptions in situ au Tamil Nadu et la mise en place de projets de recherche en épigraphie. Il est aussi intégré au programme d’Atlas historique de l’Inde du Sud, dirigé à l’IFP par le professeur Subbarayalu.

****************

La coopération avec d’autres universités françaises et étrangères a été développée, notamment :

- Avec l’université Montpellier III, dans le cadre du projet sur l’Oneirocriticon d’Artémidore, dirigé par le Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales de Montpellier (CRISES).

- Avec le Centre d’histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales (CHSPAM-CNRS/ Paris I / Paris Diderot) et l’unité Savoirs, textes, langage (CNRS / Lille III / Lille I) pour un projet d’édition scientifique du Commentaire à la "Métaphysique" d’Alexandre d’Aphrodise (IIe-IIIe siècles ap. J.-C.), coordonné par Anne Balansard.

- Avec le Laboratoire d’études sur le monothéisme (LEM-CNRS) et The Academy of the Hebrew language notamment, dans le cadre du projet d’édition de la Mishna, piloté par Daniel Stoekl Ben Ezra. L’équipe internationale de recherche souhaite offrir aux lecteurs francophones un texte critique en hébreu, une traduction, un commentaire concis et un dictionnaire disponible sur Internet et sur papier, de la Mishna. Ce projet, qui représente plusieurs années de travail à venir, réunit des chercheurs français, américains et Israëliens et bénéficie donc de l’appui de l’Académie de la langue hébraïque (The Academy of the Hebrew Language, Israël), en particulier pour le travail lexicographique.
- En savoir plus

- Avec les universités de : Regensburg (Allemagne), Sofia (Bulgarie), de Vienne (Autriche), de Leyde (Pays-Bas) ainsi que l’université ouverte d’Israël et l’université catholique de Louvain..., dans le cadre de la base de données THALES : Thesaurus Antiquorum Lectionariorum Ecclesiae Synagogaeque (www.lectionary.eu). Il s’agit d’un projet international de base de données sur les systèmes de la lecture biblique fixe dans la liturgie des différents courants juifs et chrétiens, anciens et médiévaux. Cette base de donnée que dirige Daniel Stoekl Ben Ezra fait partie des projets "TGE Adonis".

- Avec l’université de Bar Ilan (BIU) en Israël, les relations des chercheurs qui travaillent sur le judaïsme au CPAF avec les équipes israëliennes qui étudient des thématiques proches sont constantes. En février 2012, un colloque international monté par les deux structures sur les "Juifs en Provence" c’est déroulé à la MMSH.

- Avec le Centre de recherche français à Jérusalem (CNRS /Ministère des affaires étrangères) et l’université hébraïque de Jérusalem, notamment à travers les travaux de Katell Berthelot, qui a été détachée au CRFJ durant 4 ans.

- Avec l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO) en Égypte : les partenariats ont été nombreux, on peut citer notamment le programme de recherche sur les trois monothéismes, conduit de 2008 à 2011 par Mireille Loubet et le colloque "Mystiques juives, chrétiennes et musulmanes dans l’Égypte médiévale : phénomènes interreligieux et contextes historiques" (Le Caire, novembre 2010).

- Avec l’université et l’Académie des sciences de Göttingen (Allemagne) : un colloque sur les psaumes sera organisé en 2013 ; il est destiné à lancer l’édition critique majeure qui sera entreprise sous les auspices de l’Académie des sciences de Göttingen à partir de 2015

- Avec l’université de Bologne, dans le cadre des recherches menées notamment par Jean-Louis Charlet sur l’humanisme latin.

****************

Cette rubrique ne contient aucun article.