Accueil > Actualités

Séminaire : Cent ans de recherches françaises en République turque






Conférence de Gaëlle VIARD, Aix Marseille Université, CNRS, TDMAM, (en français)

« La ville de Constantinople dans l’“Éloge de Justin II de Corippe” : nouvelles perspectives »





Institut français d’études anatoliennes
Nuru Ziya sk 10 Tomtom mah. Beyoğlu/İstanbul
et en visio conférence


Lundi 27 mai 2024 à partir de 15h (heure française) et de 16h (heure turque)



Illustration : Piédestal de l’obélisque de Théodose, Istanbul, © Gaëlle Viard.
Affiche : Guillaume Gug / IFEA


Cette conférence a lieu dans le cadre du séminaire "Cent ans de recherches françaises en République turque", organisé par le laboratoire TDMAM et l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM), en partenariat avec l’Institut français d’études anatoliennes et l’Université technique de Yildiz (Istanbul).


Responsables scientifiques
Juliette DUMAS : juliette.dumas@univ-amu.fr(Aix Marseille Univ, CNRS, IREMAM)
Jawdath JABBOUR : jawdath.jabbour@cnrs.fr (CNRS, Aix Marseille Univ., TDMAM)




Inscription Zoom : https://zoom.us/meeting/register/tJcvce-qrzwtH9XYxc1xOWDRyIwrinAmXZ3i

Inscription en présentiel  : https://forms.gle/J9S4wyX4NjX1JJJf8

 Site Web de l’Institut français d’études anatoliennes (IFEA)
___________________________________




PRÉSENTATION DE LA CONFÉRENCE

Composé juste après la mort de Justinien, fin 565 et début 566, l’Éloge de l’empereur Justin II est l’œuvre de Corippe, un grammaticus de l’Afrique vandale puis Byzantine. Venu à Constantinople au début des années 560, Corippe y écrit ce poème qui est un panégyrique épique et ekphrastique à la gloire du nouvel empereur. Dans ce texte fascinant, Corippe cherche à s’approprier l’espace de la ville tout en légitimant l’accès au pouvoir de Justin II. On examinera la mise en scène poétique du cheminement de l’empereur et de son épouse, accompagnés le plus souvent par la foule, à travers la ville, et on posera la question de la possibilité d’une reconstitution de ce parcours en lien avec les données textuelles et archéologiques.


Gaëlle Herbert de la Portbarré-Viard est maître de conférences (HDR) en Langue et littérature latines à Aix Marseille Université, rattachée au laboratoire TDMAM. Philologue, elle est spécialiste de littérature, d’histoire et civilisation de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge.

 Voir l’annonce sur le site de l’IFEA